Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


Evora, Ville intemporelle

Publié par Rui Baião de Azevedo sur 20 Juillet 2011, 11:43am

Catégories : #Histoire de ....

Evora.gifLiberalitas Julia pour les romains, Yeborath pour les Mores, Évora reste aujourd’hui pratiquement 2000 ans après sa création, le centre d’une région à ne rater sous aucun prétexte. Concentré architectural unique, patchwork de tendances, où les styles se mélangent et se complètent dans les méandres de ruelles d’un autre temps, de places magnifiques, et d’espaces intérieurs dans d’anciens domaines seigneuriaux d’une beauté rare. Site millénaire d’une histoire et d’une culture véritablement exceptionnels.  
Délimitée au nord la ville d’Arraiolos et sa tapisserie de renommée mondiale, au nord-ouest par Estremoz et ses carrières de marbre blanc incomparable, à l’est par Redondo et ses monuments mégalithiques, au sud-est par Reguengos de Monsaraz et ses vignes, au sud par Portel, Viana do Alentejo au sud-est, et surtout à l’ouest Montemoro-o-Novo et ses ruines et fouilles archéologiques d’une beauté magnifique. 

Quelques notes historiques :
Sur ce site où Elisa fonda cette ville en 145 après le déluge et donc 2164 avant la naissance du Christ, le nom d’Ébora lui a été donné. Certains historiens lui attribuent également les noms de Luso ou Lísias et que de ce nom vient le mot Lusitanie. On dit que le premier roi de cette ville aurait eu une fille hermaphrodite qu’il appela Elbora. À mort de son père Elbur, elle se mariat elle eu une fille à laquelle elle donnât le nom de Évora.
Les premiers écrits datent de l’historien romain Plínio. Il l’appelait Ebora Ceralis dû à l’exceptionnelle fertilité de son sol, et ce avant même de la période romaine en Lusitanie. Point fortifié d’une importance certaine, elle fût capitale sous le règne d’Astolpas, beau-père de roi celte Viriato. Conquise au 2ème. Siècle av JC par Marcus Junius Brutus, fils de l’empereur Marc Antoine, c’est à ce moment qu’Evora devint Liberalitas Julia  en hommage à Jupiter.

Bien plus tard, en 1165, Gérard Sans Peur, noble au service du premier roi du Portugal libre D. Afonso Henriques, reconquit Évora aux Maures.

Métropole ecclésiastique sous les règnes de Jean II [Le Prince Parfait] (1455-1495), Manuel 1èr. [L’Heureux] (1469-1525) et Jean III [Le Pieux] (1501-1557). Son prestige fut particulièrement notable au XVIème. Quand, élevée au rang d’archevêché, l’université d’Évora [affectée à l’Ordre de Jésus] fût créée par le cardinal Infant d’Henrique, archevêque de la ville. Pendant tout le moyen-âge, mais plus spécialement sous la dynastie de la MAISON d’AVIS, Évora fut une des villes les plus importantes du royaume. Au début du 16ème. siècle elle avait encore autant d’habitants que Porto. 

Évora subit un très sérieux revers quand en 1759. Suite à l’expulsion du pays des Jésuites par le Marquis de Pombal, sa prestigieuse université fut fermée. Elle n’ouvrit de nouveau ses portes que pratiquement deux siècles plus tard. 
Cette ville magnifique a été à travers les âges le témoin des divers styles et courants esthétiques. Ayant accumulé au fil des siècles tant d’œuvres d’art que l’Unesco l’a classé en 1986, « Patrimoine Commun de l’Humanité ».

À ne rater sous aucun prétexte !

Commenter cet article

Le chevalier 30/07/2007 12:12

Mais qu'ai je fait il y a 2 ans ?      Je suis allé 2 semaines au Portugal, et point cette ville j'ai vu.  Il faut dire que ce pays assez méconnu offre des lieux sauvages, historiques, accueillants, magnifiques.....   J'ai noté que Jean II  se qualifiait de "Parfait".... heu... ai je le droit aussi de rattacher ce mot à mon pseudo "Le chevalier Parfait"... humm, cela sonne bien !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents