Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


Les Croisades

Publié par Shaihulud sur 30 Juillet 2007, 20:26pm

Catégories : #Le Moyen-âge

croisade.jpg
Pourquoi un jour autant de monde s'est dirigé vers un lieu: Jérusalem? Pourquoi pauvres comme les riches ont brodé la croix rouge sur leur habit? Pourquoi sont-ils partis mourir dans un pays qui n'était pas le leur ?

Les raisons sont multiples mais certaines semblent plus plausibles :


L'une des raisons premières est la religion. En effet, dans un Moyen-Age qui bouge, qui voyage déjà, les pèlerinages occupent une place très importante dans la vie de tous. Il peut s'agir des locaux ou des très importants comme St-Jacques de Compostelle, Rome, Jérusalem puis plus tard Lourdes.

 

Or, dans le début du 11e siècle, le pèlerinage de Jérusalem est menacé. Le sultan al Hakim en 1009 détruit l'église du Saint-Sépulcre (elle est reconstruite plus tard mais l'acte marque les mémoires). Les pèlerins rencontrent de plus en plus de difficultés et doivent subir souvent beaucoup de tourments pour pouvoir accomplir leurs dévotions.


L'autre raison principale est la demande par l'empereur Alexis Comnénes au pape Urbain II. Celui-ci désire l'envoi de mercenaires occidentaux. En effet, la chevalerie franque est la meilleure force combattante de l'époque et il était dans les habitudes de l'Empire byzantin d'y faire appel en cas de conflit majeur. Or, dans les années 1090, le recul de l'Empire est terminé.

 

Ses frontières sont stables et l'empereur aimerait reprendre les territoires d'Asie mineure qu'il a perdu et notamment Antioche, tombée aux mains des turcs en 1085. Il écrit donc une lettre adressée au descendant de Saint-Pierre pour obtenir des forces et ainsi récupérer les territoires qu'il a conquis.

Voilà les deux grandes raisons qui ont poussé Urbain II à prêcher la croisade. Il était aussi un adepte du rapprochement entre l'Eglise latine et l'Eglise byzantine. En prenant Jérusalem aux turcs, il mettrait en exergue la force de Rome et serait dominant dans des discussions futures.


Mais qu'est ce qui a poussé le prêtre, le seigneur bien installé, le mendiant ou le serf a tout quitter pour partir à pied vers un endroit qu'il ne connaît pas?

L'an Mil est le siècle de l'Apocalypse. On a cru que la fin du monde était pour ce moment-là et cet esprit est encore très présent. Si elle n'est pas encore venue, elle ne saurait tarder. La population est persuadée que lorsqu'ils prendront Jérusalem, l'Apocalypse commencera et ils seront sauvés. Le rêve de tous: mourir dans la Jérusalem terrestre pour gagner la Jérusalem céleste… comme le Christ. Aller délivrer le Saint-Sépulcre est un moyen de salut. C'est pour cela que des gens non armées (femmes, prêtres, enfants…) sont partis aussi.

Beaucoup de cadets des familles nobles sont partis pour s'enrichir et gagner des terres. C'est surtout le cas des armées normandes. D'autres obéissent à leur roi ou leur suzerain. C'est pour cela que Hugues de Vermandois, frère du roi de France, part un peu contre son gré.

Il est vrai aussi que des chevaliers partent pour le combat. En effet, la Trêve de Dieu limite grandement leur esprit belliqueux et ils veulent trouver de nouveaux défis. Il paraît que le combattant turc est un bon guerrier.

L'Orient est inconnu. C'est donc une terre de mystères et les gens du peuple pensent y connaître vie différente de celle qu'ils connaissent. Pas forcément meilleure car le serf au Moyen-Age n'est pas l'image que l'on en donne. Il n'est par exemple pas corvéable à merci.

Il existe aussi en cette fin du XIe siècle, un trop-plein de monde. En fait, l'Europe Occidentale est trop peuplée pour ses terres. Ceci entraîne des problèmes économiques et c'est aussi ce trop-plein de population qui part vers Jérusalem.


En conclusion, je dirai que les raisons qui ont poussé les gens à partir, le pape à prêcher sont multiples et variées. Je n'ai évidemment évoqué ici que les plus importantes. Mais, remarquez que je n'ai pas parlé d'une attaque de la religion musulmane pour la simple raison que ce n'est pas le cas. Musulmans et chrétiens ne se connaissent pas. Il faut attendre Cluny et deux siècles plus tard pour que le Coran soit enfin traduit en latin… et puis après la première croisade plus aucune n'avait un but réellement religieux, peut-être les deux de Saint Louis mais il est considéré souvent comme le roi qui n'avait pas toujours tout bien compris.

Commenter cet article

Le chevalier Dauphinois 30/07/2007 22:48

Bravo.... Il n'est pas facile de faire la synthèse de ce sujet. Entre la 1ère et la dernière croisade, les mobiles et les envies étaient différents.    Le livre d'Amin Maalouf (http://chateau.over-blog.net/article-3096454.html) montre une vision différente des chrétiens. Un sujet pas facile et comme toujours, tu as réussi une belle synthèse... Bravo.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents