Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


Le théatre de l'antiquité à ....

Publié par Kitty sur 31 Octobre 2007, 19:55pm

Catégories : #Histoire de ....

Théatre antique.jpgDans l’antiquité, le théâtre avait connu un développement important. On jouait dans de vastes édifices en pierre construits à cet effet, devant parfois des milliers de spectateurs, avec des décors, des trucages, de la musique, des chants, des figurants : On jouait de tout : des reconstitutions historiques, des comédies, des tragédies, des mimes… Sur tous les sujets : de la mythologie, des aventures romanesques, de la vie quotidienne, de l’histoire…

 

Au début du Moyen Age, le théâtre n’est plus aussi organisé mais le désir de spectacle ne s’arrête pas pour autant : Au début, les spectacles sont proposés dans les châteaux, ou les villages et sont plus modestes. Ils sont le fait de bateleurs, jongleurs, montreurs d’animaux, et troubadours ambulants qui travaillent à l’économie avec peu de moyens. 175px-Papposilenus-crotals-Louvre-CA942.jpg

 

 

Après l’an Mil, les églises demandent à ce que la Bible et le nouveau testament soient mis en scène à l’intérieur même des églises, dans le chœur ou dans la nef, par extraits, pour que le peuple comprenne mieux le contenu des livres saints qui étaient rédigés en latin: c’est la naissance du drame liturgique, qui sera remplacé plus tard par le jeu, au XIIIe siècle, plus long mais toujours sur les mêmes thèmes.

  théatre.jpg


















Puis, au XIVe siècle, devant l’église, sur le parvis, à même les pavés ou sur des tréteaux, on représente le miracle, un épisode édifiant de la vie d’un saint, puis un siècle plus tard, les mystères, qui représentent des extraits illustrés des livres saints. La place publique accueille aussi des mystères.
costume 01.jpg

 

En même temps que le théâtre religieux qui se joue en ville, on joue du théâtre profane, non religieux: la farce, en particulier. Ce théâtre profane se joue plutôt à la campagne mais se développe également en ville où l’on représente des jeux profanes, des moralités, des soties qui ont souvent un caractère satirique et exemplaire.  

 

Moliere.jpgLe théâtre était alors souvent joué par des amateurs occasionnels. Les troupes, quand elles étaient professionnelles, étaient ambulantes et jouaient sur les pavés, les places, les parvis, parfois sur des tréteaux.

Mais peu à peu, des dates se fixent pour les représentations, notamment à l’occasion des foires, rendez-vous des marchands, ou à l’occasion des fêtes religieuses et des événements publics.

Petit à petit, on voit réapparaître des espaces consacrés au théâtre, par exemple dans les foires. Les troupes peuvent se fixer au moins un temps dans un endroit précis.

En Angleterre ou en Espagne, le théâtre se développe plus rapidement et retrouve la place qu’il avait perdue depuis la fin de l’antiquité. Shakespeare, par exemple, joue Romeo et Juliette dans son théâtre, qui n’est plus ambulant.

Mais il faudra attendre encore longtemps pour qu’en France, le théâtre retrouve l’importance sociale qu’il avait dans l’antiquité.

 

Jean-Marie Bourguignon, professeur au collège Courteline

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents