Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


L'esclavage dans l'Antiquité

Publié par carrosalva sur 7 Avril 2007, 12:18pm

Catégories : #L'Antiquité


En latin, l'esclave se dit servus ou encore ancillus

Un esclave est un bien que l'on possède et ses droits sont nuls.
 Les esclaves sont sous la domination du maître.
Le maître a droit de vie et de mort sur son esclave.
 Tout enfant issu d'une femme esclave était esclave.


Sa condition de vie dépend de son affectation

  • l'esclave rural  vit dans des conditions pénibles, surtout dans les grands domaines agricoles.
  • Les esclaves dans les mines se trouvent en bas de l'échelle, ils étaient les plus maltraités.
  • L'esclave de la  ville est généralement mieux loti. Dans les maisons modestes, les quelques esclaves étaient proches du maître et faisaient partie plus ou moins de la famille. Dans les grandes maisons (domus), les tâches nombreuses et variées permettent une spécialisation.

  •  
  • L'esclave public appartient à l'État. Il assure les tâches d'intérêt général, et travaille pour les services municipaux : là encore, les situations sont contrastées selon que l'on est affecté à la voirie, au service des bâtiments publics, ou au contraire aux tâches de bureau de l'administration.
Selon Marc Ferro, il y aurait de 2 à 3 millions d'esclaves en Italie, soit jusqu'à 30 % de la population.
L'esclavage était le fondement de l'économie antique. Sans esclave la société romaine se serait effondrée car le travail manuel était considéré en ce temps comme indigne d'un homme libre.


Il existait deux catégories d'esclave: ceux travaillant dans les demeures particulières étaient appelé "esclave privé" tandis que ceux travaillant dans les services administratifs, les travaux publics et l'entretien des édifices sacrés sont appelés "esclaves publics".

Toutes les familles romaines possèdent des esclaves. Leur nombre peu varié de 1 ou 2 pour les familles modestes à plusieurs centaines chez les aristocrates et notables.

NB: Jusqu'au IIIe siècle, les Romains pouvaient devenir esclave pour dette, c'était le nexum.
Plus d'info

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents