Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


Diane d'Andois - 1555 - 1621

Publié par Laurence Beine sur 24 Juillet 2011, 10:06am

Catégories : #Maitresses Célèbres

Fille de Paul d’Andoins, comte de Louvigny, et de Marguerite de Cauna, elle est Née en 1554 dans le château de Chalosse. Elevée dans la religion protestante, elle se convertit au catholicisme. 

A 13 ans, elle est mariée à 13 ans à Philibert de Gramont, comte de Guiche, gouverneur de Bayonne.

Le couple a 2 enfants,1 fils et 1 fille. DianedAndouins1565.jpg

Le  comte Philibert de Gramont meurt le 7 août 1580 au cours d'un combat à La Fère.

Diane décide alors d’habiter dans son château d'Hagetmau où elle reçoit régulièrement Catherine de Bourbon, soeur du roi de Navarre. Elles deviennent amies et partagent le goût pour la musique, la poésie ainsi que la littérature. Diane fait la connaissance du roi de Navarre lors de son retour de la Rochelle.  

 

Diane n'est pas particulièrement jolie. 

"Elle a le teint du lys, rehaussé par une chevelure noire et drue; elle est grande et mince; mais elle affiche un nez aplati et un front trop haut".

 

En revanche, elle est intelligence et a une droiture d'esprit remarquable. Autant de qualités, qui séduisent Henri, habitué aux jolis minois, mais aussi aux esprits un peu vides! Si, finalement, elle se donne au roi de Navarre, c'est parce qu'elle l'aime "d'un coeur désintéressé et sincère". Car c'est une âme romanesque. Elle a trouvé son pseudonyme de la « Belle Corisande » dans l'Amadis de Gaule, son livre de chevet, qui magnifie l'amour courtois.

 

Les deux amants entretiennent une relation passionnée qui va bien plus loin de la simple relation amoureuse car Diane devient progressivement la confidente, la conseillère et un soutien financier pour d'Henri.

 corisand.jpeg

 Au fil des années, la belle comtesse perd peu à peu ses charmes. Henri IV la trouve « vieillie et cramoisie ». Elle devint trop grasse et  rouge de peau » disent les historiens du temps. Dès 1590, c'est  Gabrielle d’Estrées qui la remplace auprès d’Henri.  Après la rupture, elle continuera à entretenir avec Henri une correspondance qui peu à peu s’espacera. 

Diane meurt en 1621, ruinée par : son grand train de vie, la diminution de la rente seigneuriale et les sommes d’argent qu’elle avait prêtées à Henri IVl’. 

 

A ce jour, personne ne sait où est enterrée Diane. Elle souhaitait reposer dans la chapelle de l'église de Saint-Girons.

 

 

^

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents