Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


Henri VIII, le roi sanglant : Le reportage Video

Publié par Laurence Beine sur 21 Juillet 2011, 09:03am

Catégories : #Reines & Rois d'Ailleurs

 

Henri VIII est né en 1491 à Greenwich. 

Lorsque peu après son mariage avec Catherine d’Aragon, meurt le prince Arthur (1502), fils aîné du roi Henri VII et de la reine Elisabeth d’York, son frère le prince Henri devient l’héritier de la couronne d’Angleterre. 

Son éducation a été assez soignée. Mais cet homme cultivé n’est pas un homme d’étude ; il s’adonne aussi aux arts d’agréments (flûtiste) et surtout aux exercices physiques ; grand chasseur devant l’Eternel, infatigable cavalier, bon lutteur, il fera à cet égard au moins jeu égal avec son brillant rival, François Ier.

Dans sa jeunesse, Henri a belle allure : plus grand que la moyenne, assez fort, le teint clair et les cheveux d’un blond vif, il est toujours magnifiquement vêtu. Plus tard, lorsqu’une ulcération de la jambe le forcera à s’aider d’une longue canne, il gardera une grande élégance dans son aspect. TUDORS_henry_viii.jpg

Prince imposant, il est cependant d’abord agréable. Pourtant, son charme cache un fond de violence, d’égoïsme et de froide volonté : très vite, ceux qui l’approcheront sauront que « l’hostilité du roi signifie la mort ». Et ce dernier trait de caractère devient de plus en plus évident à partir de la brouille avec Anne Boleyn. Malgré cette « ambiguïté », Henri VIII sera, dans l’ensemble, non seulement un souverain redouté, mais aussi un souverain populaire.

Il est vrai qu’après quelques maladresses initiales il saura habilement maniHENRY-VIII-2.jpger l’opinion publique.

Le jeune roi a épousé le veuve de son frère en 1509, Catherine d’Aragon, de six ans son aînée. Après 23 ans de mariage et une fille, Marie Tudor, Henri VIII entreprend de divorcer d’avec la reine Catherine d’Aragon, qui ne lui a pas donné d’héritier. 

En 1533 il épouse Anne Boleyn. Mariage d’ailleurs malheureux, puisqu’en ne donnant au roi qu’une fille (la future Elisabeth 1ère) et un fils mort-né la reine sera incapable de remplir le devoir que lui avait fixé Henri VIII. Il la fit exécuter en 1536.

Le roi ensuite épouse sa nouvelle passion, Jeanne Seymour. Celle-ci mourut en 1537 à la naissance du seul fils du roi, Edouard (le futur Edouard VI).

En 1540 Henri VIII épouse Anne de Clève  sur la foi des rapports enthousiastes d’ambassadeur et d’un portrait pour le moins flatteur de Hans Holbein. Il est profondément déçu par sa nouvelle épouse, laide, vulgaire et grossière. Un divorce, par consentement mutuel, met rapidement fin à cette union. Plus tard le roi épousera Catherine Howard. 

Les dernières années du règne sont, à certains égards

HENRY-Tudors.jpg glorieuses. Elles montrent bien, en tout cas, la puissance de la monarchie anglaise.

La reine Catherine Howard est exécutée en 1542, et la nouvelle épouse d’Henri VIII, Catherine Parr, est plutôt favorable au protestantisme. 

La mort du roi Henri VIII le 28 janvier 1547 vient interrompre l’évolution commencée, et ce n’est qu’au cours du règne suivant, celui d‘Edouard VI, que le protestantisme paraîtra triompher en Angleterre.

 

 

Henri VIII, le roi sanglant

 

 

1ère partie

 

 


    
2ème partie
            
3ème partie

 

 

Source : http://www.epbroye.ch/joomla/index.php

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents