Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


L’intérieur des habitations au Moyen-Âge

Publié par Laurence Beine sur 12 Juillet 2011, 21:14pm

Catégories : #Le Moyen-âge

 

 

Les seigneurs, les barons, les comtes, les ducs vivent dans des châteaux forts qu'ils font 

bâtir n'ont pas vocation à être confortable mais à être de bons bâtiments de défense. C'est pour cette raison que l'on n'y trouve pas de réel système de chauffage avant l'invention de la cheminée, au XIème siècle. Il faut savoir que seules certaines pièces en sont équipées : salle de réception, appartements seigneuriaux et cuisines.

 


Etant donné que la fonction défensive prime sur la fonction de confort dans un château on ne trouve que peu d'ouvertures. Celles qui existent sont petites et ne sont recouvertes de verre qu'à partir du XIIIème siècle, laissant ainsi passer les rayons du soleil tout un bloquant une partie du froid extérieur. Les murs sont souvent couverts de draps, de tapisseries et de fourrures pour protéger du froid et de l'humidité.

Les plus grandes demeures peuvent atteindre  10 fois la surface d’un logement ordinaire qui lui atteins tout au plus 8 m2.  Les personnes aisées ont plusieurs pièces dans leur habitation : salle, chambres , latrines, jardin, cour avec un puits et une écurie.

Alors qu’avant la cuisine et le feu se préparaient à l’extérieur sous un abri collé à la masure, la chferme_goupillere.jpgeminée fait son apparition dans la maison.  Elle sert à la fois à la cuisson des aliments et au chauffage.  Un banc est situé devant l’âtre pour la famille et les invités. A côté, des chaises entourent des planches sur tréteaux qui font office de table. 


La vaisselle est aussi le symbole de richesse, les assiettes et les couverts sont en métal et la verrerie s’affine. 

Le reste du mobilier est sobre mais assez solide pour qu’il puisse être transmit à la descendance.  Des coffres de toutes taille en noyer, sapin ou en chêne meublent la pièce et servent aussi d’armoires mobiles, de rangements d’objets précieux lorsqu’ils sont munis d’une serrure.

Dans la chambre, la literie était composée d’un lit avec des draps, des édredons et parfois des couvertures fourrées de lapin ou de chevreau pour tenir chaud en période de froid.

 

Les plus modestes par contre, eux, se contentent de vivre dans une seule pièce, souvent à l’étage car le rdc est réservé pour l’activité professionnelle.  Le mobilier est presque inexistant. Les vêtements sont suspendus sur des piquets de bois ou des barres coulissant dans des anneaux. Des niches murales servent pour le rangement. On mange dans de la vaisselle commune en bois ou en céramique

.Maison_fermier_moyen_age.jpg

Pour dormir, une paillasse ou un matelas rempli de foin, à même le sol recouvert de gros draps de chanvre.

Au centre ou dans un coin, le foyer qui enfume tout la pièce, brûle dans une cavité creusée dans le sol .

 chaumière

Source : http://dev-durable.webnode.com &  Les cahiers de Science et vie N°120

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents