Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Petits Potins de L'Histoire

Les Petits Potins de L'Histoire

Bienvenue sur "Petits Potins de L'Histoire" J'espère que vous prendrez plaisir à me lire .... N'hésitez surtout pas à me proposer des idées ou de créer vous même un article, je mettrai en ligne avec plaisir...


Le cimetière où les cercueils ne reposent jamais en paix

Publié par Laurence Beine sur 25 Mai 2012, 06:27am

Catégories : #Petits Potins de l'Histoire

Cette histoire se déroule au 19ème siècle, à La Barbade, au cimetière de Christ Church pour être plus précis. Depuis un peu moins de 200 ans, plus aucun mort n'y est enterré, mais nombreux sont les touristes qui font le déplacement pour voir de leurs yeux ce cimetière où les cercueils ne semblent jamais devoir reposer en paix.

Nous sommes en 1807. Une riche famille de planteurs, les Walronds, fait construire un caveau percé dans la roche. Une dame, nommée Goddard, y sera enterrée, mais, bien vite, le caveau est revendu à la famille Chase qui cherche un endroit de recueillement où pourrait reposer Mary Ann Chase, une fillette à peine âgée de deux ans et morte dans des circonstances inexpliquées par la médecine de l'époque.

Cinq ans plus tard, Dorcas, sa grande sœur décède. La rumeur fait le tour de l'île : elle se serait laissée mourir de faim pour ne pas devoir subir les outrages de son père. Un mois plus tard, c'est au tour de ce dernier de mourir inopinément. C'est lors de son enterrement que la légende de la crypte hantée va prendre corps.

Les esclaves désignés pour descendre le cercueil dans le caveau obéissent et descendent, à huit, pour porter le lourd cercueil de plomb. Alors que le dernier vient à peine d'entrer la tête dans la sépulture, tous les bonshommes ressortent en hurlant et disparaissent sans plus jamais montrer signe de vie.

Le pasteur de Chris Church décide alors de descendre dans le caveau. Le spectacle qui s'offre à lui est inimaginable. Les cercueils des deux petites filles ont été déposés, tête en bas, dans un coin du caveau tandis que la première 'propriétaire des lieux, est posée au centre de la pièce.

L'homme d'Église fait remettre les cercueils en place, impose le silence aux personnes venues lui prêter main-forte et fait reposer la lourde pierre de marbre fermant la tombe. 

Quatre années plus tard, un autre membre de la famille décède. La pierre est retirée. Le pasteur descend en premier et doit se rendre à l'évidence : les cercueils ont été à nouveau déplacés. Quant au cercueil de plomb, il a été littéralement projeté sur les parois du caveau.

Le défunt du jour est placé à l'endroit prévu tandis qu'on remet les autres bières en ordre. Le chef de la police décide de s'en mêler et affirme que de mauvais plaisantins ne viendront pas mettre du désordre sur son territoire. Une fois les corps réinstallés pour qu'ils puissent reposer en paix, il exige que la dalle soit reposée, que les systèmes de levage soient retirés du cimetière et que du ciment vienne sceller l'édifice. Mais cela ne suffira pas.

Quelques mois plus tard, alors qu'une nouvelle mort mystérieuse vient frapper la famille, des phénomènes étranges se produisent à nouveau. La pierre est descellée. Mais les douze hommes prévus pour soulever la dalle de 450 kilos n'arrivent pas à la bouger d'un centimètre. Une grue de fortune est construite. Les cercueils en plomb ont été projetés avec une telle violence sous la dalle qu'ils s'y sont imbriqués, rendant le poids encore plus important.

Le constat est sans appel, ce sont les cercueils en plomb, utilisés pour ralentir la putréfaction des corps, qui sont visés. On fait appel à un exorciste qui ne peut rien faire.

Un nouveau décès intervient et, comme à chaque fois, c'est le même spectacle de désolation qui s'offre aux personnes venant sur place.

De plus en plus de monde aux enterrements

La rumeur a enflé et un tourisme bien macabre s'est installé. À tel point que les autorités locales ont décidé de retirer tous les cercueils du caveau et de les enterrer séparément à des endroits différen

ts. Officiellement, c'est parce qu'il n'y avait plus de place dans le cimetière. Officieusement, nombre de personnes estimaient que la famille Chase était frappée par le mauvais œil.

En 1820, il est décidé d'abandonner le cimetière à ses occupants. Depuis, de no

mbreux témoins évoquent des bruits étranges émanant du caveau, mais plus personne n'est assez fou pour aller y jeter un œil. Il faut dire que la tradition locale regorge d'anecdotes sur les causes de ces phénomènes paranormaux.

Certains pensent que c'est la première occupante qui n'a jamais accepté d'être perturbée dans son sommeil par des étrangers. D'autres y voient un signe de Dieu qui ne voit pas d'un bon œil l'utilisatiocimetiere_cercueil-copie-1.jpg

n de plomb pour contrer le processus normal de la vie et de la mort.

Une chose est certaine : tous s'accordent à dire que les Chase n'ont jamais pu trouver le repos éternel et que si des bruits sont entendus aujourd'hui, c'est parce qu'ils réclament justice...

Source : http://www.rtl.be/info

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents